Thierry Makengo en soins

Actualité exclusivement réservée aux sélections nationales
Répondre
Le_Prezo

Thierry Makengo en soins

Message par Le_Prezo » 13 avr. 2008, 14:03

Thierry Makengo est désormais le seul pensionnaire de l’infirmerie cristolienne. Alors que Cheick N’Diaye s’est rendu auprès du Stade Rennais, qu’AbdelMalek Mokdad et Farès Khenniche tentent une reprise, l’ex-Messin est suivi par le staff médical pour une douleur à la cuisse.

Thierry Makengo souffre d’une petite contracture aux ischio-jambiers de la jambe gauche. Jusqu’à nouvel ordre, l’ex-Messin devra se contenter de séances de soins et de footing.

Après un week-end de repos, les douleurs d’Abdelmalek Mokdad (cheville) et de Farès Khenniche (hanche) semblent s’être atténuées. Les milieux de terrain ont effectué leur footing de reprise sans difficulté, et se sont testés hier après-midi lors de la première séance sur le terrain.

Prêté par le Stade Rennais, Cheick N’Diaye a été rappelé en Bretagne afin de se soumettre à une visite de contrôle. En reprise progressive après une fracture de fatigue, le gardien de but passera notamment une scintigraphie sur place.

Ilunga
Entraîneur
Entraîneur
Messages : 17941
Enregistré le : 14 janv. 2008, 11:03
Contact :

Re: Thierry Makengo en soins

Message par Ilunga » 13 avr. 2008, 14:12

On lui souhaite une bonne guérison...

Didier
U17
U17
Messages : 1772
Enregistré le : 18 oct. 2007, 16:27
Contact :

Re: Thierry Makengo en soins

Message par Didier » 06 nov. 2020, 15:44

En me perdant dans mes souvenirs,
Je me suis amusé à rechercher certaines anciennes promesses de notre football.
Ce qui m'a amené à Thierry Makengo en autre.

En 2017, il mettait fin à sa carrière de footballeur pour se consacrer à son travail !
Comme quoi, il n'y a pas que le football dans la vie.
On peut venir en Europe avec ce rêve de devenir footballeur, comme beaucoup d'autres enfants dans le monde, et finir par se trouver une nouvelle vocation et une nouvelle voie !

Ci-dessous, un article à son sujet:
https://www.lejsl.com/edition-bresse/20 ... -reverence

Mister “Golden Boy” tire sa révérence
Thierry Makengo, 29 ans, l’enfant de la République Démocratique du Congo a livré son tout dernier match au stade de Bram.

Par Michel Sylvain (CLP) - 29 mai 2017 à 05:00 - Temps de lecture : 2 min
| | Vu 1451 fois

Thierry Makengo alias “Golden Boy” quitte le football pour se consacrer à son métier de commercial dans le domaine de l’automobile. Photo Michel SYLVAIN
Mélancolique, il l’était, surtout après la défaite des siens face à la réserve de Chalon ACF : 2-3. Toutefois, Thierry Makengo que nous avons su apprécier depuis 3 ans a décidé de mettre un terme prématuré à sa carrière à l’âge de 29 ans. « Je dois tout au football, je n’ai aucun regret, car, j’ai su donner le meilleur de moi-même. Néanmoins, il faut savoir assurer ses arrières, et cette adrénaline, je la retrouve dans le monde de l’automobile. »

Effectivement, Thierry Makengo a assuré sa reconversion en qualité de commercial au sein du groupe Bernard implanté à Bourg-en-Bresse. Aujourd’hui, ses obligations professionnelles ont pris le pas sur sa carrière de footballeur.

A lire aussi
Une grande journée du foot le 17 juin
AS Sornay : des stages d’été pour les jeunes
Les finales de Coupes du district samedi 3 juin à Louhans
2006-2017 : une aventure hors normes
Lorsqu’il a mis les pieds sur le sol de France en 2006, Thierry Makengo ne s’attendait sans doute pas à accomplir un véritable “tour de France”.

Il a démarré en Ligue 2 avec le FC Metz, puis est parti en National à l’US Créteil où il a eu le privilège de disputer un quart de finale de Coupe de France face à l’Olympique Lyonnais. Ensuite, il est allé à Vitré, avant de faire une pige à Jura Sud sous la férule de Sébastien Cuvier, avant de poser ses valises à Compiègne, où là encore, il a eu la chance de participer à un huitième de finale de Coupe de France face au LOSC.

Après deux dernières étapes dans l’ouest, à Saint-Malo et à Mondeville, Thierry Makengo est donc arrivé en Bresse louhannaise il y a 3 ans. « Louhans a su me redonner envie, explique l’attaquant bressan. Ici, il y a une véritable culture du football, ce club a une âme. Et tant pis si la saison a été mal vécue pour moi, je crois que j’ai su trouver une bonne issue avec le monde du travail. »

Personnage très attachant, homme de cœur et de conviction, Thierry Makengo a beaucoup donné, aussi bien sur le terrain que dans le vestiaire, tant ses qualités de leader ont su faire l’unanimité.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités